Vivre la nature:Soyez Naturels!

Bienvenue à vous sur le forum de Vivre la Nature.Ce forum consiste partager les connaissances de chacun en situation de survie.
 
AccueilportailnewsCalendrierGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
J'ai repris les traveaux du site,mais cela va être encore long.Vous pouvez quand vous le voulez constater les améliorations et signer le livre d'or! (C'est motivant :p) merci
Derniers sujets
» Un feu avec un fire steel
Jeu 5 Sep - 18:19:32 par MarcMouret

» [tuto] faire des futs.
Lun 12 Aoû - 12:54:17 par marc5546

» Fabriquer une lance à quatre piques
Jeu 24 Jan - 12:54:00 par ticrapeau

» atlatl l'arme de chasse...
Dim 20 Jan - 12:07:11 par forsuca

» Problèmes dans la frabrication d'un arcs
Ven 4 Jan - 19:48:58 par Arrow

» [Feu] Technique égyptienne
Dim 4 Nov - 13:03:07 par forsuca

» Idée de piége
Dim 16 Sep - 20:27:09 par lapinou777

» Les partie de la rivière
Dim 16 Sep - 20:18:25 par lapinou777

» Fabriquer une sarbacane
Sam 2 Juin - 20:59:20 par trib

» un peu là...et deja plus..
Jeu 1 Mar - 18:24:44 par darkwolf

» Silex creux
Jeu 1 Mar - 9:32:16 par magnon86

» QUEL LANCE PIERRE AVEZ VOUS??
Dim 19 Fév - 6:49:39 par white rabbit

» La chasse à l'arc.
Sam 18 Fév - 13:36:57 par darkwolf

» comparaison, avis..
Ven 17 Fév - 20:40:58 par darkwolf

» Les Champignons
Sam 21 Jan - 23:58:07 par white rabbit

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Partenaires
Survivor-Attitude

Partagez | 
 

 Hyperthermie et Hypothermie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fatalis
pêcheur
pêcheur


Messages : 606
Date d'inscription : 20/01/2010
Age : 21
Localisation : Vosges ( 88 )

MessageSujet: Hyperthermie et Hypothermie   Mar 20 Avr - 19:00:24

Hyperthermie

Conséquence :

Les conséquences de l’hyperthermie peuvent être très graves si la
température s’élève trop (on en meurt à 41.6°C). Le « coup de chaleur »
est généralement plus grave qu’on ne le croit, car il peut provoquer des
dommages irréversibles au foie, aux reins, ou au cerveau. Dans tous les
cas, les victimes d’une hyperthermie importante devraient être
hospitalisées. Si cela est possible, prenez la température de la
personne au plus tôt, afin de pouvoir transmettre cette information à
l’équipe médicale qui la prendra en charge. C’est en effet la
température « de pointe » qui déterminera très souvent les séquelles
prévisibles d’un coup de chaleur, et le traitement indiqué.
Les principales causes de l’hyperthermie, chez les personnes en
bonne santé, sont la déshydratation dans un environnement chaud, et
l’effort physique prolongé (surtout par des températures élevées ou
quand le taux d’humidité est très élevé). Mais attention, l’hyperthermie
due à un effort intense peut se produire même s’il fait frais ou
froid !


Symptome :

On sent généralement venir ce « coup de chaleur ». Ses symptômes sont
souvent progressifs (ils commencent par une sensation de faiblesse, par
de légers vertiges, et évidemment par la sensation d’avoir très chaud…)
et il est important d’apprendre à les reconnaître afin de réagir avant
qu’il ne soit trop tard.

Traitement :
Dans tous les cas, le traitement de l’hyperthermie consiste en la
diminution graduelle de la température corporelle, en supprimant si
possible la cause (exposition au soleil, effort physique, etc.).
Il ne faut pas refroidir le corps trop brutalement (en le
plongeant dans l’eau froide, par exemple), car le risque d’hydrocution
(mortel !) est important. Ne pas non plus boire de grandes quantités de
liquide froid (risque d’hémorragie gastrique mortelle). Allonger la
victime à l’ombre, dans un endroit frais et/ou aéré. Enlever un maximum
de vêtements, ou mouillez-les progressivement à l’aide de petites
quantités d’eau tiède.
Si la victime est consciente, vous pouvez lui faire boire de
petites quantités d’eau (1-2 gorgées à la fois, tout doucement… pas trop
froide !) toutes les 2 minutes, puis, lorsque la personne a pleinement
retrouvé ses sens, laissez-la boire à volonté (évitez toujours l’eau
trop froide et les boissons alcoolisées).
Si possible, transporter la victime le plus rapidement possible
auprès d’une équipe médicale compétente.


  • En cas d'hyperthermie grave il peut-être effectué un
    refroidissement de cette manière:

- mise en place de poche de froid protégée dans un linge (ou tout
autre "matériel froid") à la racine des membres (pli de l'aine,
aisselles, base du cou)
- aspersion d'eau "fraiche" sur le corps de la personne
- mise en "position d'attente" de la personne dans un endroit
aéré et faiblement venteu



Hypothermie :

Par temps froid, l'hypothermie est l'un des plus grands facteurs de
risques que l'on rencontre dans la nature. Elle survient, bien
évidemment, lorsque nous produisons moins de chaleur que nous n'en
dissipons par convection, conduction, radiation, évaporation, et par
notre respiration.
L'hypothermie est un abaissement de la température corporelle
centrale. Si on plonge son pied dans l'eau glacée, sa température
interne pourra chuter de manière spectaculaire sans qu'on puisse pour
autant parler d'hypothermie. Notre corps, comme le vocabulaire médical,
fait une distinction très claire entre un refroidissement périphérique
(souvent bénin) et un refroidissement de la masse centrale du corps qui,
lui, peut être mortel. Pour se protéger, notre corps se soucie avant
tout du refroidissement de son noyau vital : le tronc et le cerveau. Il
réagira d'autant plus fortement que notre « masse centrale » se
refroidit, alors qu'il ne gaspillera souvent pas son énergie pour
réchauffer un pied plongé dans l'eau froide. Cette distinction très
nette que fait notre corps entre le centre et la périphérie est une
façon d'économiser de l'énergie. Ainsi, plus une personne est acclimatée
au froid, et plus son corps sera tolérant aux refroidissements
périphériques (Maniguet 1989, Étienne 2004).
On distingue, dans le monde médical, 4 stades au phénomène de
l'hypothermie... Et on peut avoir très froid avant d'être réellement en
état d'hypothermie. Voici en détail les différents niveaux de diminution
de la température centrale du corps, du simple refroidissement au coma
lié à une hypothermie sévère.

Traitement :

Dans tous les cas, le traitement de l'hypothermie consiste en un
réchauffement lent et contrôlé (environ 1°C par heure). On peut par
exemple placer la personne nue dans un sac de couchage avec une ou deux
autres personnes, ou encore la transporter dans un endroit un peu plus
chaud et veiller à ce qu'elle ne se réchauffe pas trop vite. En
appliquant des « bouillottes » aux points d'intersection des gros
vaisseaux sanguins (aines, bas ventre), on peut réchauffer lentement et
progressivement la masse sanguine, ce qui est idéal. Attention, bien
évidemment, aux brûlures.
Si la personne a simplement très froid (température supérieure à
35°C, niveau de conscience normal), on peut lui donner à boire des
liquides non alcoolisés, de préférence légèrement sucrés, et tièdes
(idéalement à 37-40°C). Il est important de boire des petites gorgées,
de manière à éviter un réchauffement trop brutal, qui peut causer des
hémorragies digestives.
Même en cas d'hypothermie légère, il faut absolument éviter un
réchauffement rapide, et privilégier un réchauffement du corps par le
centre, sans le réchauffer de l'extérieur. Cela, bien évidemment, est
très difficile à faire sur le terrain sans matériel spécialisé (sérum
« chaud » en intra-veineux, etc.).
Les complications liées au traitement de l'hypothermie modérée,
profonde ou majeure peuvent survenir de manière brutale, et sont souvent
mortelles. Parmi ces complications possibles :


  • troubles du rythme cardiaque (fibrillation, arythmie,
    bradycardie), notamment lors du retour dans la zone d'hypothermie
    modérée (32 - 34 °C) en cas d'hypothermie sévère ou profonde. Il faut
    toujours déplacer une victime d'hypothermie de manière très douce. Le
    rythme cardiaque, rendu instable par le froid, peut se dérégler pour un
    oui ou pour un non...
  • arrêt cardiaque brutal
  • hémorragie digestive massive

À partir du moment où la conscience de la victime est altérée par
l'hypothermie, il est préférable que le réchauffement se fasse sous
surveillance médicale, avec toutes les précautions d'usage (monitoring
constant, etc.). Si, toutefois, une assistance médicale n'est pas
accessible, il faut surveiller la personne de très près, tout en se
tenant prêt à pratiquer la réanimation cardio-respiratoire si nécessaire
(suivez un cours !!!).
Veillez à ce que la personne reste allongée, et aussi immobile
que possible. Si vous devez absolument la transporter, faites-le
extrêmement délicatement, et sans faire remuer la victime. Outre de
nombreuses autres complications, le coeur, très capricieux à ce stade,
peut entrer en fibrillation ou s'arrêter pour un oui ou pour un non...
Une prudence extrême s'impose.



Plus de détail ( un peu trop long pour tout mettre ) : http://wiki.davidmanise.com/index.php/Hypothermie
http://wiki.davidmanise.com/index.php/Hyperthermie
Revenir en haut Aller en bas
Ludaben
Sergueï
Sergueï


Messages : 844
Date d'inscription : 06/04/2009
Age : 21
Localisation : Tourlaville(Manche,à coté de Cherbourg)

MessageSujet: Re: Hyperthermie et Hypothermie   Dim 4 Juil - 14:07:34

Moi,justement,je te conseille de tout mettre pour être au complet dans ton topic,
Sinon merci de reprendre les textes dans les règles (tu as bien noté la source:David Manise nous a autorisé à mettre les textes et images de son wiki à condition de noter la source)
voilà pour le ptit rappel.

_________________
On jouit d'une belle nature,et tout le monde la pourrit...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vivrelanature.net
loup gris
Modérateur
Modérateur


Messages : 1379
Date d'inscription : 13/11/2009
Age : 20
Localisation : Vernon, Normandie

MessageSujet: Re: Hyperthermie et Hypothermie   Lun 5 Juil - 9:29:33

Merci d'avoir pensé a mettre ça ici. C'est vrai que c'est important.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hyperthermie et Hypothermie   Aujourd'hui à 20:07:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Hyperthermie et Hypothermie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» opération d'Ernesto:comment lutter contre l'hypothermie
» Hypothermie
» Hypothermie apres opération.
» Tremblements et hypothermie matinale
» Nightwing, rales pulmonaires, hypothermie et atteinte neurologique.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vivre la nature:Soyez Naturels! :: Santé-
Sauter vers: